Kawral am e yumma Salamatu Soh, ka jaaɓi-haaɗtirde Mohammed V, Rabat 2017-09-27

Yumma Salamatu Soh, anndiraaɓe Salamatou Sow, wiɗtotooɗo ka jaaɓi-haaɗtirde Ñamee (NIGER), ɗemɗiyaŋke humpitiiɗo fii Fulfulde e Pulaaku, nodditano tawtoreede e bensondiral mawngal waɗngal ka laamateeri Marok, e nder Saare mawnde nden Rabat Jokkito »

Gonal Fulfulde ndeer gannde kese

Fulfulde e gannde kese, ko tiitoonde winndannde nde wiɗtooɓe ɗiɗo (2) misranaaɓe hawtiti winndi, ɓen ngoni : Dr. Aadel Usmaan Imam Ayat, jannginoowo ɗemɗe afrik, to Duɗal Ɗemɗe e Eggo (faculté de Jokkito »

Ciimtol FPU & FPUNA nder Washington: 7, 8 & 9 lewru Morso (July), 2017

Taariika Fulɓe Progressive Union (FPU) ko mojobere daraniinde fiyaakuuji renndo e pinal. Ko e hitaande 1966 nde sincaa e nder Sarlon. Innde mayre aranere nden fewndo nde sincaa ko Fullah Youth Organization Jokkito »

Nafitorgol karallaaji kesi fii jannugol Fulfulde

 Gila internet layi, humindiri jamaaji ɗin, wontuno laawol lumbinirngol miijooji e eɓɓooje, maandinirngol jannde e gannde. Ko e ngol laawol kadi yimɓe ɓen waɗti daɗndirde ngaddamaakuuji maɓɓe e finaa-tawaaji maɓɓe, seɓitoriiɗi mulugol. Jokkito »

Miijo: Yahugol njananiri fii ɗaɓɓere e nguu jamaanu hannde!

Fulɓe wi’i: « Mo haylaaki o haylay hoore ». Ndee tiitoonde yahugol njananiri fii ɗaɓɓere e nguu jamaanu hannde no hitti fota fota, teeŋtinii wonande sukaaɓe wontirɓe hiirnaange Afrika (west Africa), sabu yaltugol fii Jokkito »

 

Mali : La Fondation Karanta lance un projet de dictionnaire trilingue bambara, fulfulde et français

Programme de coopération linguistique francophone Projet Dico + – Dans le cadre du programme de coopération linguistique francophone pour la promotion et le développement du français et des langues partenaires, un atelier régional de relance du projet ‘Dio +’ s’est ouvert jeudi à Bamako.
Un projet régional avait été initié en 2002 par l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) pour la réalisation d’un dictionnaire trilingue bambara, fulfulde et français.

Le travail de conception et de réalisation de ce projet régional ouest africain avait démarré au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, au Niger et au Sénégal mais n’avait pas pu être mené à son terme à cause des diverses difficultés rencontrées par les équipes chargées de la mise en œuvre.

L’intérêt de la mise au point d’un dictionnaire trilingue sera utile aux pays africains tant au niveau du formel qu’à celui de l’éducation nationale.

L’atelier qui vient de s’ouvrir à été organisé par la Fondation Karanta (institution spécialisée de l’UA pour promouvoir les langues nationales africaines) bénéficiaire d’une subvention de l’Organisation internationale de la Francophonie afin de relancer le projet de dictionnaire trilingue destiné à outiller les langues nationales.

Il rassemble les chercheurs venus du Burkina-Faso, de la Guinée, de la Centrafrique, du Mali, du Sénégal et le coordinateur de l’initiative Elan de l’Oif.

Selon Monsieur Lansana Chérif, administrateur général de la Fondation Karanta, l’intérêt de la mise au point d’un dictionnaire trilingue sera utile aux pays africains tant au niveau du formel qu’à celui de l’éducation nationale.

Les données disponibles par langue, l’exécution financière du projet, l’expérience ‘Dico +’ en Afrique centrale et la présentation de la situation du projet ‘Dico +’ sont des sujets qui seront évoqués au cours des travaux de l’atelier.

Visant à démontrer que les langues nationales peuvent faire l’objet d’études, l’atelier devra permettre:

– de faire l’état des lieux des travaux déjà menés,
– de présenter la situation d’avancement de ces travaux,
– de définir une stratégie de relance des activités du projet,
– d’élaborer les termes de références définissant les parties prenantes, leurs rôles et tâches,
– de définir les modalités de travail, le calendrier de mise en œuvre du projet de dictionnaire.

Les données disponibles par langue, l’exécution financière du projet, l’expérience ‘Dico +’ en Afrique centrale et la présentation de la situation du projet ‘Dico +’ sont des sujets qui seront évoqués au cours des travaux de l’atelier.

Selon Monsieur Moumine Traoré, secrétaire général du ministère de l’Education nationale au Mali, la conception d’un dictionnaire trilingue est un projet d’une importance inestimable car il s’agit de la promotion des langues nationales mais aussi du français: ‘On dit souvent que l’avenir du français est en Afrique. Force est de reconnaitre aussi que nos langues nationales ont besoin du français pour accélérer leur développement dans notre monde moderne’.

Source: afriquejet.com

Voici le site de la fondation: www.sil-mali.org

Rokku miijo (coment)

%d blogueurs aiment cette page :