Gonal Fulfulde ndeer gannde kese

Fulfulde e gannde kese, ko tiitoonde winndannde nde wiɗtooɓe ɗiɗo (2) misranaaɓe hawtiti winndi, ɓen ngoni : Dr. Aadel Usmaan Imam Ayat, jannginoowo ɗemɗe afrik, to Duɗal Ɗemɗe e Eggo (faculté de Jokkito »

Ciimtol FPU & FPUNA nder Washington: 7, 8 & 9 lewru Morso (July), 2017

Taariika Fulɓe Progressive Union (FPU) ko mojobere daraniinde fiyaakuuji renndo e pinal. Ko e hitaande 1966 nde sincaa e nder Sarlon. Innde mayre aranere nden fewndo nde sincaa ko Fullah Youth Organization Jokkito »

Nafitorgol karallaaji kesi fii jannugol Fulfulde

 Gila internet layi, humindiri jamaaji ɗin, wontuno laawol lumbinirngol miijooji e eɓɓooje, maandinirngol jannde e gannde. Ko e ngol laawol kadi yimɓe ɓen waɗti daɗndirde ngaddamaakuuji maɓɓe e finaa-tawaaji maɓɓe, seɓitoriiɗi mulugol. Jokkito »

Miijo: Yahugol njananiri fii ɗaɓɓere e nguu jamaanu hannde!

Fulɓe wi’i: « Mo haylaaki o haylay hoore ». Ndee tiitoonde yahugol njananiri fii ɗaɓɓere e nguu jamaanu hannde no hitti fota fota, teeŋtinii wonande sukaaɓe wontirɓe hiirnaange Afrika (west Africa), sabu yaltugol fii Jokkito »

Fulɓe e Luumol nder Najeeriya

Joomirawo waddii jamanu ko halli to Fulɓe Najeeriya: Na’i amen keeñi. Iyaalu ɗuuɗi. Ko ɗuuɗi nder sukaaɓe amen accii durngol ngam na’i keppaama – ɓe ngalaa ilmu, ɓe ngalaa sanaa’a, faa woɓɓe Jokkito »

 

Ko joli e nafooje sullaari ndin ka hoorugol

Hindi wi’ee sahuur ka ɗemngal Arabu, e maanaa nafaqqa on bimbi suumayee  ado noddineede fii julde subaka nden. Tippude e sunna Nulaaɗo on (Yo O his), hino rerɗinaa ka sullaari (Kejjaari/mbayraari) ndin immanee subaka e nder lewru koora ndun.

Par définition, « le sahour » est le repas que le jeûneur prend le matin avant le début du jeûne.

Selon les enseignements du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui), Il ne convient pas de délaisser le sahour, Car il (Le Prophète) l’a ordonné au jeûneur, il a aussi interdit de le délaisser et a informé qu’il est la différence entre le jeûne des musulmans et celui des Gens du Livre.

Ɓe maaki e Hadiise mo Jaabir Ibn Abdillaahi (Yo Alla wele mo) fillii, Nulaaɗo on mo jam e kisiyee woni e mun on maaki : « kala on yiɗɗo hoorude, yo o sugulor goɗɗum ».

(Fillike mo Ahmad).

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui veut jeûner qu’il mange quelque chose au sahour ».

(Rapporté par Ahmed).

Sunna on ko nennugol sullaari ndin  haa ka takko subaka

Eggaama e Ibn Abbaas (Yo Alla wele mo), Nulaaɗo on mo jam e kisiyee woni e mun on maaki: « Menen ɓee Annabaaɓe men yamiraama yawnude taƴugol koorka kan, men nenna (neeɓina) sullaari amen ndin, men waɗa kadi ñaamo amen ngon ka dow nano amen e nder julde nden ».

(Fillike mon Ibn Hibbaan)

La sounna recommande de retarder le sahour à l’approche de l’aube:

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Nous les prophètes il nous a été ordonné de se précipiter à la rupture du jeûne, de retarder notre sahour et de mettre nos mains droites sur nos mains gauches dans la prière ».

(Rapporté par Ibn Hibban).

Nafooreeji sullagol ngol

E anndintinay tan wonde suguli on hino heewi nafa immorde ka diina haa ka cellal neɗɗo on, hino jeyaa e majji :

– Ɗum ko ŋentingol sunna Nelaaɗo (Yo O his).

– Ka koorka, ko suguli on sendi julɓe ɓen e yimɓe defte ɓen (Yahuuda e Nasaara en), si wanaa ɗum, fof hooray.

– Suguli on hino newnana hooroowo on heɓude softeende ñalorma suumayee on, ko aldaa e ɗonka maa ɗum heege.

– Suguli on hino newna fiɓitude annuyee hoorugol ngol ñannde woo.

 

Les bénéfices du sahour:

L’imam Ibn Moulaqin (mort en 804) a dit dans son ouvrage Al I’lam Bi Fawaid Omdatoul Ahkam vol 5 p 187 :

« La bénédiction présente dans le sahour comprend plusieurs choses:

– La première est qu’il est le suivi de la sounna

– La seconde est qu’il est une différenciation des Gens du Livre

– La troisième est qu’il permet de prendre des forces et d’être en forme pour le jeûne surtout pour les enfants

– La quatrième est qu’il est une cause pour faire du rappel, des invocations et d’obtenir la miséricorde car il est pris dans un moment d’exaucement

– La cinquième est qu’il peut être la cause pour faire une aumône à celui qui mendie à ce moment

– La sixième est qu’il permet de renouveler l’intention du jeûne et ainsi sortir de la divergence des savants qui imposent qu’elle soit renouvelée

– La septième est qu’il est une cause pour avoir un bon comportement car peut-être que si la personne a faim son comportement va se dégrader ».

 

Firo: Tafsir BALDE

Mo Misiide Network

Rokku miijo (coment)

%d blogueurs aiment cette page :